« Ça fera 20 euros. »

« Ça  fera 20 euros ! », a clamé la bougresse, accoudée de tout son aplomb et de toute sa féminine dignité de pharmacienne devant son écran d’ordinateur. À regarder sa personne, on l’entendrait presque déclamer d’une haute voix que « Je suis une femme sérieuse moi, je n’ai pas le temps de lambiner. Que désirez-vous / ce sera tout / bonjour madame / au revoir messieurs, sans jamais que l’on me marche sur les pieds, sans jamais laisser douter quiconque de l’impeccable absolu avec lequel je ponctue chaque seconde de mon labeur et de ma vie ». Voilà la mise en garde proférée par ce coude fermement appuyé, par ce regard franc tout aussi fermement appuyé en direction de ses clients, qui ont tout intérêt à filer droit. Si elle ne fait pas un pli, alors tout un chacun en est aussi capable. Faites un effort, redressez-vous, agissez noblement, pensez vertu, pourquoi faire des détours quand on peut raisonner limpidement ?

« C’est que… Hum. J’aurais aussi besoin de… – regard inquisiteur et sourcils haussés de la part de la femme-bien – Est-c’que vous auriez des serviettes hygiéniques ? »
« Pardon ? ». Question polie adressée à cette grande gigue dansant d’un pied sur l’autre, qui parle vite en mâchant ses mots.
« Des serviettes hygiéniques », je répète, au supplice d’avoir eu à hausser la voix.
« Non. »
« Ah…  »

Voilà ma grande, ta dernière carte est jouée, il est temps de se lancer… Allez, ça n’est pas si terrible ! Tant pis, si tous ces hommes sont entrés derrière toi, qu’ils t’ont poussée à garder ta place dans la file sans les laisser tous passer. Tant pis pour le soin mis à tâcher de trouver de l’intimité dans cette boutique toute exiguë. Allez, fais pas ta mijaurée, du cran, que diable ! Non, ils ne te regardent pas tous d’un air accusateur, qu’est-ce que ça peut bien leur faire ? Et à toi, ça pose un problème ? Tu ne reverras jamais ces gens, vas-y, assume, choque-les, one two three four !

« Et est c’que vous avez un test de grossesse ? » (lire « ess de grossesse »)
« Un quoi ? », insiste la vertu.

Mais, elle le fait exprès ? D’accord, la guerre est déclarée, laissons de côté l’idée de trouver grâce à ses yeux, et enfonçons le clou, le terrible premier pas est franchi !

« UN TEST DE GROSSESSE S’IL VOUS PLAÎT ! »

Tiens c’est drôle comme la jubilation de l’effronterie peut en un clin d’œil remplir un ventre noué ! Forte de ma première victoire, j’enchaîne en bombent le torse « et une boîte de préservatifs aussi ! ». Et je pousse le vice jusqu’à anticiper son prochain « Excusez ? » en précisant, doigt pointé, « celle là, la noire, Manix Skyn ». Un peu chers, mais garantissant la sensation de ne rien porter, assure l’emballage. Voilà un effort qui j’espère sera apprécié de monsieur.

« Ce sera tout ? ». Tiens, la raideur se ratatinerait-elle, ou c’est moi qui rêve ? Lancée par mon aplomb tout neuf, je réponds « Oui merci », paie, et tourne fièrement les talons, mon précieux sachet à la main. À pas un peu trop grands, mes regards aux clients peut-être un peu fuyants, admettons… Mais qu’importe, mission accomplie ! J’ai semé la frousse, ai pénétré dans la gueule du loup, lui ai extirpé ses précieuses denrées, et en suis sortie indemne ! Emportée par une certaine euphorie de la réussite, un grand sourire aux dents, les joues encore un peu rosies, je philosophe en gambadant. Cette terriblement anodine aventure mériterait que l’on monte au créneau, une grande manifestation contre la honte pharmaceutique, ça vous dirait les filles ? Et une collecte de fonds pour une contraception sans contraintes ? Allez, on nous la fait pas, si la science est capable d’inventer des souris fluos et des baskets à roulettes, il doit bien exister un buteur de pré-pré-gosses plus efficace et un peu plus glamour que des bouts de plastique et des drogues quotidiennes, non ?

Colette.

Crédits photo : @MR. MOBE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s